Selon l’usage en francais et espagnol, ‹ . ›, des trois points se suivent sans espace afin de former les points de suspension [ 3 ] d’une largeur theorique d’un cadratin [ 4 ] . Parfois en anglais, les trois points sont separes a l’aide d’une espace insecable : ‹ . . . › [ 5 ] , [ 6 ] . Le caractere unique ‹ … › ne correspond des fois nullement a l’usage dans une langue ou dans un contexte selon la police de caractere utilisee [ 7 ] , [ 8 ] .

En francais

Usage

Mes points de suspension vont pouvoir marquer la fin d’un enonce alors que la phrase n’est nullement complete ; ceci indique au lecteur que J’ai phrase precedente aurait pu etre poursuivie. J’ai phrase precedente va aussi etre grammaticalement incorrecte.

Ils vont pouvoir aussi etre utilises :

  • comme votre procede rhetorique laissant la fin en phrase en sous-entendu ;
  • comme une figure de look indiquant une rupture ou une suspension du propos appelee aposiopese ;
  • comme une figure de style marquant une omission volontaire a fins de raccourci appelee ellipse ;
  • dans un discours rapporte :
    • lorsqu’une phrase reste interrompue, par exemple avec l’intervention d’une nouvelle personne,
    • Afin de representer l’hesitation,
    • Afin de representer des grossieretes que l’on ne veut gui?re ecrire explicitement ;
  • sollicitation de l’imagination du lecteur ;
  • a J’ai fin de listes non exhaustives : « … » a sa meme valeur que « , etc. Continue reading