Ils constituent des facons rapides et intuitives de porter des jugements ou de prendre des decisions qui seront moins laborieuses quun raisonnement analytique qui tiendrait compte de l’ensemble des precisions pertinentes.

Ces jugements rapides paraissent souvent indispensables mais paraissent aussi a la base de jugements errones typiques.

dating sites for old people

Le concept fut introduit au debut des annees 1970 avec les psychologues Daniel Kahneman (tarifs Nobel en economie en 2002) et Amos Tversky Afin de expliquer certaines tendances par des decisions irrationnelles au domaine economique. Depuis, quantite de biais intervenant dans plusieurs domaines ont ete identifies par la requi?te en psychologie cognitive et sociale.

Divers biais sexpliquent par les ressources cognitives limitees. Lorsque ces dernieres (temps, precisions, interet, capacites cognitives) paraissent insuffisantes pour realiser lanalyse necessaire a votre jugement rationnel, des raccourcis cognitifs (appeles heuristiques) permettront de porter un jugement simple. Ces jugements rapides paraissent souvent indispensables mais seront aussi a la base de jugements errones typiques.

Dautres biais refletent lintervention de facteurs motivationnels, emotionnels ou moraux ; notamment, le desir de maintenir une image de soi positive ou deviter une dissonance cognitive (avoir 2 croyances incompatibles) deplaisante.

Voici une liste de 25 biais cognitifs frequents :

L’intermediaire de confirmation .

Le biais de confirmation est la tendance, tres commune, a ne rechercher et ne prendre en consideration que les precisions qui confirment des croyances et a ignorer ou discrediter celles qui les contredisent.

L’intermediaire de croyance

Le biais de croyance se service quand le jugement via la logique dun argument reste biaise par la croyance en la verite ou la faussete d’la conclusion. Continue reading